81ème congrès de la FFAP - 14 juin 2008
Le 81ème Congrès de la F.F.A.P.

Pages 1 2 3 4 5 6 7
En promenant gentiment votre souris sur les n° de pages leurs libellés s'afficheront
Vous pouvez à tout moment revenir en haut de page en faisant un double clic où que soit votre souris

  ◄ Les congrès de la FFAP


Le timbre du 81ème Congrès

et la vignette LISA
1

Tous les deux ans le Congrès de la FFAP se tient au parc floral de Paris à l'occasion du Salon du Timbre et de l'Ecrit organisé par la Poste
C'est une occasion de rencontre unique entre l'opérateur postal, les philatélistes, les négociants et la presse spécialisée.
La Poste émet à cette occasion de nombreux timbres, la Fédération quant à elle émettra son deuxième bloc-feuillet distribué gratuitement à tous les abonnés de «La Philatélie Française», le bimestriel philatélique de référence.

Photos Bernard Le Lann
2
Pages 1 2 3 4 5 6 7
Ce bloc-feuillet «La Passion du timbre» dessiné par Elsa Catelin et mis en page par Yves Tardy représente le Grand Palais de Paris

Le Salon du Timbre est aussi l'occasion du Championnat de France de Philatélie, d'une exposition de l'Académie de Philatélie organisée pour son 80ème anniversaire et d'une compétition philatélique internationale.

Vous trouverez dans les pages suivantes quelques documents en vue de la préparation à ce 81ème congrès. .

3
Pages 1 2 3 4 5 6 7
81ème Congrès
de la Fédération française des associations philatéliques
Samedi 14 juin 2008 - PARIS - Parc Floral
début de la séance à 9 h 00 très précises

ORDRE DU JOUR
Assemblée générale ordinaire


  • Ouverture de la 81ème Assemblée générale
  • Allocution d’accueil d’Yves Tardy, président de la FFAP.
  • Souvenir des membres disparus
  • Accueil des membres de la F.I.P. et de la F.E.P.A
  • Approbation du compte rendu de l’Assemblée générale du 80ème Congrès (voir LPF n° 618 – septembre/octobre 2007)
  • Rapport moral présenté par le secrétaire général Jean-Claude Roussel
  • Modification territoriale entre les régions VIII et IX
  • Vote sur le rapport moral
  • Rapport sur la Fête du Timbre 2008 présenté par Robert Cloix
  • Allocution du Président Yves Tardy
  • Rapport financier de la FFAP et de La Philatélie Française présenté par le trésorier général, Daniel Dubar
  • Rapport des vérificateurs aux comptes (Roger Baroukh, Henri Barbero et François Veillault)
  • Vote sur le rapport financier de la FFAP et de La Philatélie Française
  • Élection d’un vérificateur aux comptes (Roger Baroukh)
  • Intervention de la Directrice de Phil@poste, Madame Françoise Eslinger
  • Fin de la première partie de la 81ème Assemblée générale

  • Reprise des travaux de la 81ème Assemblée générale (14h30)
  • Remise des récompenses fédérales (J-C Roussel, G. Guigues, Y. Tardy, P. Lesage)
  • Rapport du Président du Conseil National de la Jeunesse, Philippe Lesage
  • Présentation du sujet des concours nationaux
  • Rapport sur La Philatélie Française présenté par Georges Guigues
  • Présentation des projets de budget 2009, Daniel Dubar et Yves Tardy
  • Vote sur le projet de budget
  • Questions diverses
NB : Les travaux de la 81ème Assemblée générale commenceront à 9h00 très précises. Le pointage sera ouvert dès 7h30. La séance sera interrompue à 12h30 et reprendra à 14h30 très précises. Nous vous remercions de bien vouloir respecter les horaires prévus.
4
Pages 1 2 3 4 5 6 7
LA PHILATÉLIE FRANÇAISE
RAPPORT 2007

Comme chaque année, vous avez dans le dossier que vous communique la Fédération, le compte rendu annuel concernant la revue fédérale. Daniel Dubar, le trésorier général, traite la partie financière dans son rapport comptable, j’aborde donc ici la partie technique.

Le Comité de rédaction a réalisé en 2007 six numéros : quatre revues de 28 pages et deux de 32 pages. La tendance étant de prévoir une base de 32 pages ou plus pour l'avenir.

Le contenu a été le suivant : un article sur la classe un cadre, deux sur la philatélie traditionnelle, l'aérophilatélie et la classe ouverte, trois sur l'histoire postale et cinq sur la classe thématique. A noter pour 2007, la mise en valeur de la rubrique jeunesse avec cinq articles.

En cours d'année quelques modifications ont été apportées sur la qualité des couvertures, l'introduction de photos dans les divers comptes rendus ou articles, rendant ainsi notre journal plus attractif et plus vivant.

Les exemplaires expédiés sont au nombre de 4100 dont 3564 pour les abonnés, le reste représente les numéros offerts aux rédacteurs d'articles, aux envois à la jeunesse, aux personnalités de la Poste, aux journalistes et aux Fédérations étrangères.

Je vous rappelle que notre magazine est réalisé grâce au travail tout au long de l'année d'une équipe de bénévoles qui œuvrent afin de satisfaire les différentes affinités des lecteurs. Je souhaite que La philatélie française soit le réceptacle des meilleurs articles publiés dans les revues d'associations et de groupements.

En conclusion, notre revue doit être, au sein de la presse philatélique française, celle qui est réalisée par des philatélistes au service des philatélistes.

Georges Guigues
Rédacteur de La Philatélie Française

5
Pages 1 2 3 4 5 6 7
RAPPORT DU PRÉSIDENT DU
CONSEIL NATIONAL DE LA JEUNESSE

Exercice 2007-2008

L’exercice 2007-2008 s’achève par l’ouverture du Salon du Timbre et de l’Écrit qui, cette année encore, mise sur la jeunesse et sur le grand public pour entretenir le feu sacré du loisir philatélique. La Poste a souhaité, encore une fois, associer l’équipe « Jeunesse » de la FFAP à la préparation et au déroulement de ce grand événement. Nous en sommes honorés et ravis. Que soit exprimée ici toute notre gratitude à cet égard. Que soient remerciés ici, ceux qui ont collaboré avec moi depuis un an, Marie-Jeanne Jeudy et Emmanuel Even, ainsi que les 47 animateurs qui m’entourent sur le salon.
Sans préjuger de l’avenir, au moment où sont rédigées ces lignes, il y a fort à parier que « Planète Timbre » drainera vers le parc floral entre 10 000 et 15 000 jeunes qui ne laisseront guère de temps pour souffler aux 48 animateurs fédéraux que nous avons mis en place et aux autres personnes que La Poste à mobilisées.
Tant d’enthousiasme et pourtant ? Que deviendra ce formidable vivier ? Je voudrais être optimiste. J’espère que beaucoup d’entre vous, responsables adultes, se sentent prêts à proposer à ces jeunes, dans les associations que vous animez, une prolongation de leur découverte de notre loisir adaptée à ce qu’ils ont effleuré dans ce salon.
Bien sûr, vous ne pouvez pas reconstituer l’atmosphère grandiose et festive du salon mais que l’on ne s’y trompe pas, c’est avec une approche ludique et imaginative, créative et colorée, animée et épanouissante que l’on pourra réhabiliter le timbre dans l’esprit et dans l’univers des jeunes d’aujourd’hui. Michel Menchon et Marcel Nadal, que je remercie pour leur action au niveau international, nous confirment cette analyse à travers l’expérience des autres pays. L’ADPhile, qui évalue, par audit, l’impact de ses actions auprès de la chaîne de télévision Gulli et auprès des éditions Playbac nous expose la même analyse. Il s’agit bien de faire aimer le timbre et de faire rêver autour du timbre, maintenant sorti de l’univers familier des enfants. La construction laborieuse d’une collection de compétition, ouvrage vingt fois remis sur le métier, et la persévérance acharnée à travers un cursus semé d’embuches n’apparaissent pas aujourd’hui des atouts porteurs pour nos jeunes contemporains. Réinventez le jeu éducatif philatélique !
Durant cet exercice, la FFAP a eu la satisfaction de voir couronner de succès le nouveau concept de manifestation nationale consacrée aux jeunes : « Timbre Passion ». Que tous ceux qui ont participé à cette réussite, en particulier l’équipe de Dole, soient ici chaleureusement remerciés et encouragés. Nous avons voulu ouvrir la voie de l’adaptation afin que vous nous suiviez. On ne peut pas se lamenter indéfiniment sur une compétition nationale qui rétrécit en peau de chagrin. Nous avons donné à la classe ouverte ses lettres de noblesse en créant le trophée Léonard de Vinci dans le même esprit que le Challenge Pasteur, convaincus que la classe ouverte semble correspondre aux aspirations actuelles de plus de nouveaux collectionneurs. En créant les Jeux du Timbre, au travers desquels les candidats ont fait preuve d’une implication impressionnante, nous avons voulu prouver, et vous nous avez entendu, que l’on peut développer le loisir philatélique et le valoriser auprès des jeunes, autrement qu’en traquant la pièce rare. Avec un peu d’imagination, l’intérêt peut-être stimulé, pourvu que l’on sorte de la perpétuelle amertume que l’on distille trop souvent.
Ne nions pas que la situation actuelle est difficile : avec un peu plus de 1 700 jeunes officiellement recensés dans un peu plus de 350 associations, l’effectif moyen est donc mince pour créer le dynamisme et la convivialité dans chaque section et ainsi rendre attractives nos activités aux yeux des autres jeunes. Les sections scolaires, moins nombreuses, mais plus « peuplées », apportent, elles, une image plus prometteuse. C’est là, qu’il ne faut pas se tromper de démarche. C’est là, que les animateurs ont en main l’avenir de notre loisir et qu’ils peuvent infléchir son image.
L’équipe du Centre-Ouest, autour de Didier Laporte, en organisant le « Philajunior » régional dans le cadre de l’exposition nationale de Poitiers a su offrir l’image d’un loisir développé dans un réel souci d’imagination innovante. Chaque année, depuis 15 ans, à Niort, les animateurs de la région se retrouvent pour une journée de travail à laquelle j’ai plaisir à participer. Les expériences y sont mises en commun, les projets y sont échafaudés. L’enthousiasme des uns apaise le blues des autres. A méditer !
La philatélie abordée de façon très « scolaire » connaît encore de très nets succès à Melun ou à Bayonne, par exemple. L’année 2007 a vu naître en Basse-Normandie le remarquable concept d’animation très ludique « L’île aux pirates » sorti de l’imagination de Rodolphe Pleinfossé : une tournée des écoles de la région de Caen est entamée en partenariat avec La Poste et l’Education nationale. A méditer !
Je conclurai en reprenant une idée chère au Président Tardy encore plus pertinente lorsque l’on pense aux jeunes « Votre loisir sera demain ce que vous en ferez, vous, sur le terrain » et j’ajouterai, pour ma part : « Retrouvez un peu d’enthousiasme pour pouvoir le communiquer aux plus jeunes ».
Philippe Lesage
Président du Conseil National de la Jeunesse
6
Pages 1 2 3 4 5 6 7
RAPPORT sur
LA FÊTE DU TIMBRE 2008

Pour la deuxième année, j’ai le plaisir de présenter la synthèse de 107 questionnaires d’évaluation sur le déroulement de la fête du timbre 2008 dans 113 villes de France. Une fois de plus, il est regrettable que 6 associations n’aient pas daigné remplir ce questionnaire et me l’envoyer, de plus certaines associations l’ont fait fort tard. Quelques-unes n’ont pas répondu à des questions importantes. L’étude de l’an dernier et les propositions qui en ont découlé ont pourtant permis de faire disparaître la traditionnelle expression « C’est toujours pareil ». A moins que ce soit le flegme de Droopy et son fameux «I am happy » qui aient influencé les rapporteurs des manifestations ?
Après avoir présenté quelques pourcentages significatifs, mon commentaire portera cette fois plus en direction des associations que vers notre partenaire Phil@poste qui a respecté au mieux le planning qui lui avait été proposé en septembre.

La Fête du Timbre : son organisation

La population globale concernée des 107 « fête du timbre » atteignait cette année plus de 11 millions d’habitants, contre 8 millions l’an dernier, allant d’un petit village de 152 habitants à de grandes villes comme Paris. 4 départements n’ont pas pu organiser la Fête du Timbre, 9 en ont eu deux, 3 en ont eu 3 et 1 en compte 6, montrant comme toujours le dynamisme des « ch’tis » même en philatélie.
7 associations qui l’organisaient pour la première fois, ont eu des résultats divers et 29 l’organisent chaque année, menaçant parfois de ne pas la redemander et la redemandant toujours !
Le partenariat des associations évolue peu, les petites communes aidant souvent plus que les grandes. Il faut noter dans plusieurs départements, un effet très néfaste de la fermeture des directions départementales de la Poste ayant entraîné la disparition totale de l’aide du partenaire incontournable et de sa banque. Il sera nécessaire de revoir ce partenariat ou alors d’inciter à rechercher d’autres partenaires financiers. L’aide en nature (locaux, transports, vin d’honneur, cartons d’invitation …) qui est essentielle pour l’équilibre du budget de la manifestation, dépasse 86% pour la mise à disposition gratuite de locaux, 71% pour le vin d’honneur. Cependant, 39% des associations ont eu des dépenses particulières pour l’achat de banderoles, la publicité, le matériel d’exposition.

L’approvisionnement des bureaux de poste, habituellement source de tensions, n’a posé aucun problème cette année pour les timbres en feuilles, le carnet et le mini-bloc. Par contre, les mini feuillets personnalisés (fort chers) qui ne devaient être vendus qu’à partir du lundi ont été disponibles dans 45 bureaux ! Une disparité moins grave que la LISA de l’an dernier, mais toujours mal ressentie et qu’il serait bon d’éviter à l’avenir. Les relations entre les associations et les personnels des bureaux ont été bonnes à près de 96 %, les problèmes venant essentiellement de la disparition des directions départementales.

La préparation de la fête du timbre constituait généralement l’essentiel des réclamations. Cette année, à quelques exceptions près, le planning et l’organisation nouvelle de l’envoi des documents (affiches Decaux, affiches, flyers, envois des documents fédéraux) semblent avoir été appréciés de presque tous. A noter cependant l’erreur dans la répartition des 6 affiches de l’atelier du timbre, qui relève plus du gag que de la mauvaise volonté, un grand nombre recevant 6 fois la même, erreur corrigée mais avec des affiches beaucoup plus petites. Le rôle des médias devrait être l’un des éléments essentiels de la publicité de la fête du timbre. Le dossier envoyé directement à ces médias continue à ne pas être efficace : de nombreux présidents signalent son inefficacité, mettent même en cause son existence et affirment qu’ils ont dû fournir les informations sur le fête du timbre, les journalistes n’ayant aucune connaissance de l’envoi d’un dossier de presse. Soulignée aux Etats Généraux de la Philatélie, l’absence de la télévision régionale est flagrante : 12% des associations seulement ont eu le plaisir de voir une caméra. Quand on sait l’audience des informations régionales, on peut être déçu, une action commune sera certainement nécessaire auprès de ce média. Par contre, l’affichage a été dans l’ensemble bien apprécié. A noter une difficulté grandissante à placer des affiches chez les commerçants. Enfin, la publicité de la fête du timbre a parfois extrêmement souffert de la campagne électorale, les journaux privilégiant celle-ci.

Les souvenirs fédéraux : leur vente.

Il est nécessaire de rappeler d’une part, l’effort important fait par la Fédération ayant diminué le nombre imposé à 1000 et la facture de l’ensemble des prestations à 750€ et d’autre part, que la fête du timbre reste une recette essentielle pour le budget de la FFAP. Un problème a été soulevé auquel je souscris bien volontiers : il a manqué un visuel pour le timbre du loup, et la grande enveloppe aurait pu présenter un visuel des trois personnages. Les visuels de cette année ont été mieux appréciés. Par contre, je regrette que des associations n’aient pas utilisé le triptyque des timbres en feuilles sur cette grande enveloppe, perdant ainsi des ventes. D’autres n’ont pas su éventuellement présenter des lots des trois documents avec une remise…

Je voudrais reprendre une de mes constatations de l’an dernier : le temps où les souvenirs philatéliques constituaient une recette importante (quel que soit le sujet proposé) est terminé, certaines associations n’en ont pas encore pris conscience. Cette année, trois souvenirs étaient proposés au lieu de 4 l’an dernier. Il est logique que la vente globale des souvenirs ait diminué (environ 49000 au lieu de 59 000), l’enveloppe avec Droopy étant largement en tête ce qui donne un pourcentage de vente par rapport aux commandes de 44% au soir de la fête du timbre, (43% l’an dernier). Si l’on ajoute la carte locale, demandée par 23 associations (mais dont je n’ai que 20 réponses), qui continue à représenter presque partout une recette sûre (10750 commandées et 5924 vendues soit 53%), on obtient une moyenne de 45% presque semblable à celle de l’an dernier (44,5%). La moyenne des souvenirs est de 474 sans la carte locale, et atteint 531 avec elle. La plus mauvaise vente est de 112, la meilleure 1320. Je rappelle que la carte locale doit être commandée à la Fédération et qu’il est interdit d’émettre sa propre carte pour la fête du timbre… Sachez enfin que 70% d’entre vous déclarent un bilan nul ou positif, ce n’est pas encore trop mal ! Il convient aussi de relativiser les bilans négatifs, avec l’achat de cadres, de banderoles pouvant resservir et le fait que la vente des souvenirs restants a pu se poursuivre.

Une remarque qui vous concerne presque tous : la solidarité entre les associations fédérées est loin d’être appliquée partout. J’ai effectué quelques sondages qui m’ont permis de constater des fêtes du timbre qui se concurrencent, des chiffres de vente loin du nombre de philatélistes fédérés de la région concernée. Il est souhaitable que les présidents de région soient plus attentifs à ces problèmes.

L’animation

C’est un élément essentiel de la réussite ou de l’échec d’une fête du timbre. L’animation officielle consistait cette année dans la mise en place d’ateliers du timbre envers les enfants et d’une modification totale du jeu à l’attention des visiteurs. Pour l’atelier du timbre, offert seulement aux associations volontaires (c’est déjà, à mon avis, un point négatif de refuser cette animation), près de 3000 enfants ont participé et ce malgré les vacances scolaires de deux zones. Beaucoup ont souligné la réussite de ces ateliers, il faudrait maintenant pouvoir en tirer des conséquences pour les inciter à continuer la collection de timbres.

Deuxième animation, le tirage au sort de chèques cadeaux : plus de 30 000 bulletins ont été déposés dans les urnes, soit une moyenne de plus de 250 ! Une réussite certaine …on remarque parfois dans les adresses des origines diverses (13 départements représentés dans une seule fête du timbre) L’horaire des tirages a parfois posé problème, il suffisait de les déplacer dans le temps ; autre problème, parfois quelques bulletins multiples, mais quelle a été la surveillance des urnes ? Le tirage au sort national s’est déroulé au siège de la FFAP. Les gagnants venant du Pas-de-Calais, du Doubs et du Maine-et-Loire seront reçus le 15 juin à Vincennes pour recevoir officiellement leur lot. Des milliers d’adresses pourraient être exploitées pour attirer ces personnes vers la philatélie (sauf quand on a détruit les bulletins !) Cette animation est à poursuivre.

Mais ce n’est pas suffisant : j’avoue ma déception devant le manque d’initiatives de beaucoup d’associations : à la question « en dehors de l’animation officielle, qu’avez-vous organisé ? » 34 associations seulement ont essayé d’attirer le grand public, vous savez celui qui achète encore les souvenirs philatéliques, avec d’autres formes d’animation que l’exposition philatélique compétitive, admirée seulement par les spécialistes. Des peintures, des maquettes, des cartes postales, des expositions diverses, un prix du public, des bourses, des artisans locaux….sont des idées à retenir pour l’avenir. Collectionner autrement, c’est un peu notre devise, attirer autrement les visiteurs, il va être temps de l’appliquer aussi.

Conclusion

Merci Droopy, je suis plus optimiste cette année qu’il y a un an. De nombreux point litigieux ont trouvé cette année une solution, il faut que cela perdure. Des points importants restent à améliorer : il est dommage que la date de la fête du timbre soit imposée tardivement en fonction de notions mercantiles. Il faut savoir que la réservation des salles est souvent de plus en plus difficile, qu’elle nécessite une demande souvent très en amont de la manifestation. On risque de perdre des associations à cause de cette décision. Le choix du sujet non connu à ce jour, alors que le calendrier des émissions 2009 est arrêté depuis longtemps pose aussi un autre problème.

Je lance un appel aux futurs responsables de la fête du timbre 2009 : réfléchissez dès maintenant à l’animation que vous allez créer en amont et pendant la manifestation. Il y a encore des enfants qui veulent jouer avec les timbres, il y a des adultes qui peuvent retrouver la collection de leur enfance et nous rejoindre. 15% des personnes sondées par BVA pour les Etats Généraux de la Philatélie seraient susceptibles d’adhérer à une association, allons à leur recherche.

Mes remerciements iront à Mmes Gourrier et Amalfitano, avec qui j’ai pu travailler en toute confiance, à Dominique Ballagny, toujours disponible, aux bénévoles parisiens qui aident la Fédération dans ses tâches matérielles, aux responsables des associations qui se sont dévoués pour la réussite de cette manifestation fédérale.

Robert Cloix
Vice-Président de la FFAP
7
Pages 1 2 3 4 5 6 7
    ADPhile
Associations pour le Développement de la Philatélie
« Unir les philatélistes pour avoir plus de poids »
www.joueavecletimbre.com
    APPF Association de la Presse Philatélique Française
    CNEP Chambre Syndicale des Négociants et Experts en Philatélie
www.cnep.fr
    Croix Rouge Française
www.croix-rouge.fr/
    FEPAFédération Européenne des Associations Philatéliques
www.fepa-philately.com
    FIP Fédération Internationale de Philatélie
www.f-i-p.ch
    LA POSTE
www.laposte.fr
    YVERT et TELLIER
www.yvert.com
 Souvenirs et bloc-feuillet 
Il reste quelques souvenirs philatéliques du 81ème congrès de la FFAP
sur le thème du Grand-Palais de Paris

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Le bloc-feuillet 2008 de la FFAP



Les abonnés à «La Philatélie Française» le recevront gratuitement; les autres pourront se le procurer auprès de leur association. Les associations pourront, si elles le désirent, se procurer autant de blocs-feuillets qu'elle comptent d'adhérents.

Télécharger le bulletin d'abonnement à «La Philatélie Française»

Rappelons que depuis l'an dernier ce bloc-feuillet est coté au catalogue Yvert et Tellier.
Le site du Salon du Timbre et de l'Écrit
  Le programme du Salon  28/07/2009 (1096 ko)
  Le plan du Salon  28/07/2009 (183 ko)
Il y a 37 visiteurs de ffap.net en cet instant
 Rechercher 
une association   ou une personne
sur au moins un des mots sur tous les mots
votre association
votre département
votre groupement
 
 

La Fête du Timbre 2018, qui aura lieu comme cette année au mois de mars, inaugurera un nouveau thème de timbre émis à cette occasion : pendant une durée qui reste non précisée le thème sera celui des voitures de collection.





 
Phil@poste organise, sur Internet, jusquau 28 avril 2017, l’élection du Timbre 2016.





 
Les dates sont celles des mise en vente générale,
pour connaître les dates des 1ers jours voir la page du timbre ou le communiqué de presse
Les émissions de timbres français de 2017
 Date de vente  cliquez sur
les timbres
émissions Communiqué
de presse
Mars 2017
13 mars

Fête du timbre 2017 - "L´Étoile" d´Edgar Degas (1884-1917)
13 mars

Fête du timbre 2017 - La valse
13 mars

Germaine Ribière (1917-1999)
13 mars

Salon Philatélique de Printemps - Montmartre
13 mars

Capitales Européennes - La Valette
14 mars

Loi sur l´Organisation du crédit au commerce et à l´industrie (1917 - 2017)
20 mars

Cinquante-cinq ans du cessez-le-feu en Algérie (1962-2017)
27 mars

Maurice Faure (1922-2014)
Avril 2017
1 avril

Masques - Série photographique de Michelangelo Durazzo
3 avril

Métiers d’Art - Ferronnerie d´Art
10 avril

Le chemin des dames (1917-2017)
18 avril

Le chemin des dames (1917-2017)
24 avril

Jean-Baptiste Charcot (1867-1936)
28 avril

L´univers connecté - Concours Lépine
29 avril

Fleurs et métiers d´Art
30 avril

Cholet 2017 - 90ème congrès de la FFAP
Mai 2017
2 mai

2017 : Marianne et la jeunesse
2 mai

Cholet 2017 : 90° congrès de la FFAP
6 mai

Carnet Croix-Rouge : Partout où vous avez besoin de nous
15 mai

EUROPA : Les châteaux de Chambord, Azay le Rideau, Chenonceau
15 mai

Paris, ville candidate aux Jeux Olympiques 2024
22 mai

Abbatiale de Saint Benoit sur Loire
22 mai

Coupe de France de Football (1917-2017)
22 mai

Les insectes
26 mai

50° anniversaire de la Société Nationale des Sauvetages en Mer
29 mai

Lions International (1917-2017)
Juin 2017
3 juin

Carnet «La fête foraine»
6 juin

Invention du ciment artificiel (1817 - 2017)
6 juin

Jeanne Bardey (1872-1954) : Femme
26 juin

Hippodrome de Rambouillet
26 juin

Centenaire de l´entrée en guerre des Etats-Unis
26 juin

Joachim Murat (1767 -1815) "Roi de Naples"
27 juin

Emission commune France - Philippines
Juillet 2017
3 juillet

Anne de France, dame de Beaujeu et Traité de Picquigny
3 juillet

Anne de France, dame de Beaujeu et Traité de Picquigny
11 juillet

Arbres de Méditerranée
► Les émissions de 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017
 

 
 


 

Pour remonter en haut de page faites un double clic n'importe où sur la page
       
[Accueil]  [Chercher]  [Contacts]  [Plan du site]  [Privé]  [Trombinoscope]  [Venir nous rencontrer]  [Mentions légales

Depuis le 20/09/2006 ce site a été visité 1 523 784 fois par des visiteurs dits "uniques"
Cetta page fait partie des 14 541 415 pages déjà vues.

Cette page a été visitée 22 923 fois
- Précédente visite le 27/06/2017 à 09h 02mn
En juin 2017 il y a eu 209 287 pages vues pour 15 835 visites du site
Le programme d'affichage de cette page a été mis jour le 20/04/2013, mais les données qu'elle contient peuvent être plus récentes