Site compatible :  


Yvert et Tellier


 Recherche


    Une personne
          ( par son nom et/ou son prénom )

    Une association
          ( nom complet ou non, ou sigle )




 Accès rapides


Agenda de la FFAP

Revue de presse

Emissions de timbres



Accès aux groupements et associations via la carte de France

 LES MATÉRIELS INDISPENSABLES ... ET LES AUTRES


matériel du collectionneur
Dès qu'on se lance dans une activité philatélique, de quelque type qu'elle soit, on doit se doter d'un certain nombre de matériels et accessoires - la plupart peu onéreux - qui facilite la pratique de cette occupation.



Ensuite, au fur et à mesure que le collectionneur avance dans sa pratique, il devra se procurer d'autres matériels et documentations en fontion du type de collection qu'il réalise.


 LES MATÉRIELS INDISPENSABLES


    Une pince


pince philatélique
Pinces philatéliques
comment manipuler un timbre avec une pince
Comment manipuler un timbre avec une pince
utilisation d'une pince
Utilisation d'une pince


Les timbres-poste sont des objets délicats qu'il faut manipuler avec précaution si on ne veut pas les détériorer. En particulier on ne doit pas toucher les timbres neufs avec les doigts car cela peut détériorer leur gomme. Une manipulation incontrôlée peut aussi détériorer les dents des timbres.
On ne doit donc les manipuler qu'avec une pince spéciale qui ressemble à une pince à épiler mais qui s'en distingue par le fait qu'elle à des bouts aplatis, non tranchants et souvent recourbés.



    Un classeur ... des classeurs



classeur de timbres
Les timbres-poste (mais aussi les cartes postales, les enveloppes, etc.) doivent être rangés soigneusement à des fins de classement et de présentation.

Les premiers accessoires à acquérir pour réaliser ce classement sont des classeurs de timbres, à bandes ou à poches, plus ou moins volumineux, plus ou moins sophistiqués.







  • Ces classeurs permettent essentiellement de réaliser le rangement voire le classement des timbres acquis. Ils peuvent aussi, dans un premier temps, permettre de présenter des collections mais dans des limites vite atteintes.

  • Certains classeurs comportent un nombre de pages fixes (12, 16, 24, 48, 72, ...) alors que d'autres, évolutifs, permettent de rajouter des pages supplémentaires en fonction des besoins.

  • Il faut privilégier les albums qui comportent des feuilles intercalaires en papier cristal transparent afin d'éviter que, lorsque le classeur est fermé, les timbres entrent en contact les uns avec les autres.



types de classeur
Il existe plusieurs formats de classeur
classeur évolutif
Classeurs évolutifs
utilisation d'une pince
Classeurs de cartes postales


    Une loupe



loupe
Rapidement une loupe s'avère nécessaire pour étudier les détails de la figurine d'un timbre.

La loupe permet de déchiffrer certaines inscriptions minuscules, de déceler des variétés, mais aussi de mieux distinguer d'éventuels défauts dans la structure du timbre (déchirure, pli, etc.).






  • Il n'est pas nécessaire, dans un premier temps, d'acquérir une loupe à très fort grossissement. La qualité optique est à privilégier (loupe à lentille en verre plutôt que plastique). Une loupe de grand diamètre sera plus aisée d'emploi.

  • Certaines loupes sont dotées d'un système d'éclairage (petite lampe, led, ...) ce qui peut apporter un certain confort.

  • Lorsqu'on se spécialise il est parfois nécessaire d'acquérir une deuxième loupe à plus fort grossissement, une loupe compte-fils voire un microscope portatif.



Loupe lumineuse
Loupe lumineuse à fort grossissement
Loupe compte-fils
Loupe compte-fils
Loupes
Les formes de loupes sont très variées




    Une album ... des albums



album de timbres
On a vu que les classeurs servaient essentiellement à stocker des timbres et qu'ils sont vites limités dès lors qu'il s'agit de présenter réellement une collection. C'est là qu'interviennent les "albums" proposés par la plupart des fournisseurs de matériel philtélique.

Les collectionneurs des timbres d'un pays qui souhaitent que leurs collections soient présentées dans un écrin particulièrement esthétique se retourneront rapidement vers des albums dans lesquels ils pourront stocker leurs trouvailles.

Ces albums, proposés par les principales maisons de vente de produits philatéliques (Yvert et Tellier, Safe, Lindner, etc.), sont plus ou moins luxueux ... avec des prix d'achat en rapport.
Ils se présentent aujourd'hui sous la forme de classeurs dans lesquels il est possible d'ajouter, au fur et à mesure des parutions de timbres, des feuilles pré-imprimées (avec reproduction du timbre à placer), sur lesquelles il suffit de placer le ou les timbres à présenter (autrefois à l'aide de charnières, aujourd'hui grâce à des pochettes de protection plastifiées).


  • Certains albums sont relativement basiques, d'autres sont plus sophistiqués et ajoutent, sous l'emplacement de chaque timbre, quelques indications complémentaires relatives au timbre.

  • Privilégier les albums qui ont un système garantissant une ouverture à plat. Cela permet de mieux admirer les timbres qui y sont contenus.

  • Si les timbres sont placés dans des pochettes de protection plastifiées il n'est pas nécessaire de rajouter des feuilles intercalaires de protection en papier cristal.

  • Vérifier la pérennité d'un type d'album. Le coût d'achat de ce type de produit étant relativement important, il est désagréable d'avoir à changer de type d'album lorsqu'une maison d'édition stoppe la parution des feuilles au bout de quelques années.

Album de timbres
Albums de timbres
Feuille d'album périmprimée
Feuille d'album pré-imprimée
Album de timbres
Feuille de timbres avec explications complémentaires


Ces albums ne sont, malheureusement, utilisables que pour les collectionneurs qui s'adonnent à une collection par pays... et encore il est parfois difficile de se procurer des feuilles pré-imprimées de pays lointains ou disparus. Mais, avec les possibilités offertes par les moyens informatiques actuels, on peut aussi réaliser soi même ses propres feuilles d'albums.

Deux possibilités s'offrent alors :
  • Soit acheter près des éditeurs de matériels philatéliques des feuilles vierges mais présentant sur leurs pourtours quelques motifs décoratifs. Il n'y a alors plus qu'à coller sur ces feuilles les timbres souhaités dans leurs pochettes de protection.

  • Soit carrément acheter des ramettes de papier, de plus ou moins fort grammage, de texture et de couleur variées, et, à l'aide d'un logiciel adapté, réaliser tout le travail de mise en forme pour imprimer ses feuilles personnalisées sur lesquelles il ne restera plus qu'à y positionner les timbres ou autres documents.

Il est aussi possible de trouver, sur Internet, des fichiers à télécharger permettant d'imprimer soit même des feuilles prédéfinies.


Le fait de pouvoir, aujourd'hui, réaliser de bout en bout ses propres feuilles de présentation est une évolution majeure de la pratique philatélique. Elle ouvre la porte à une infinité de possibilités de présentations, où les touches personnelles de chaque collectionneur sont parfois prépondérantes, et permet de présenter n'importe quel type de collection, sur n'importe quel sujet ou n'importe quel thème. LA PHILATÉLIE DEVIENT UNE PRATIQUE CRÉATIVE !!!


Exemples de feuilles de présentation personnalisées montrant la variété des sujets et des manières de présenter un sujet.
Cliquez sur chaque image pour l'aggrandir
Feuille de présentation
Feuille de présentation
Feuille de présentation
Feuille de présentation
Feuille de présentation
Feuille de présentation


Il y a aussi des nostalgiques qui se procurent, sur Internet ou dans des ventes sur offres ou lors de bourses multi-collections, des très vieux albums de la première moitié du XXème siècle - albums "du monde entier" - et qui cherchent à les compléter avec les timbres qu'ils arrivent à récupérer.


Album Maury



Album Maury ... cher aux nostalgiques
Album universel
Gros album universel du milieu du XXème siècle ... le monde philatélique en un seul volume




    Les charnières et les pochettes de protection



Pochette Hawid
Qui dit feuilles d'album dit dispositif pour que le timbre soit rattaché à la feuille. C'est incontournable mais dans ce domaine il y a 2 écoles :


  • Pendant longtemps les philatélistes n'ont eu à leur disposition que des charnières qui sont des petits bouts de papier collant que l'on fixait, une partie au verso du timbre et une partie sur la feuille d'album.

    Au début ces charnières étaient confectionnées par les philatélistes eux-mêmes avec les moyens du bord ... et avec les dégâts que l'on peut imaginer lorsqu'ils ont utilisé du papier fort et de la "vraie" colle pour réaliser l'opération. Des millions de timbres ont été détruits par cette opération.
    Les charnières proposées aujourd'hui par des fournisseurs de matériel philatélique minimisent les effets destructeurs sur le verso du timbre ... sur sa gomme en particulier. Mais "minimiser" ne signifie pas "supprimer" et il reste toujours une petite trace d'une charnière lorsqu'elle a été ôtée.

    S'il s'agit de réaliser des feuilles d'album avec des timbres oblitérés, l'usage de charnières de bonne qualité peut encore être envisagé. Le charme du "rétro" sûrement et un coût réduit. Par contre s'il s'agit de réaliser un album de timbres neufs ce dispositif est à éviter aujourd'hui.


  • Aujourd'hui les philatélistes ont à leur disposition des pochettes de protection plastifiées qui sont de véritables étuis dans lesquels on place les timbres et qui sont adhésives au verso pour être collées à la page d'album. Cette solution est normalement non-destructive et doit être privilégiée pour des collections de timbres neufs. Mais elle a un coût qui peut être non négligeable.

    Les pochettes existent avec fond noir ou fond transparent. Elles sont disponibles par paquets de pochette d'une même taille (taille standard des timbres-poste les plus fréquents) ou en bandes dans lesquelles ont peut positionner plusieurs timbres d'une même série (ajustable au besoin à l'aide d'un massicot). Il existe même des pochettes de grandes dimensions dans lesquelles on peut insérer des blocs-feuillet voire des enveloppes entières.


    Il existe des albums dont les feuilles préimprimées sont vendues directement avec des pochettes de protection intégrées.




    Les catalogues



catalogue de timbres
Dès que le nombre de timbres devient important il est souhaitable de disposer d'un ou plusieurs catalogues afin de les classer à bon escient (par pays, par thème, etc.). Cet accessoire devient rapidement incontournable car, outre les informations de base qui permettent d'identifier un timbre, on y trouve (de plus en plus) différentes informations qui permettent d'approfondir ses connaissances philatéliques.










Aujourd'hui, la plupart des catalogues utilisent une codification pratiquement standardisée pour faciliter leur utilisation et en extraire le plus de renseignements possible.
catalogue de timbres
Le problème majeur vient du fait que, avec l'inflation sans fin du nombre de timbres émis, il n'est plus possible de disposer - comme jusqu'au milieu du XXème siècle - d'un catalogue unique recensant l'ensemble des timbres du monde. Aujourd'hui pour arriver au même résultat il faut acquérir une grosse douzaine de gros volumes qui occupent allégrement un rayon de bibliothèque à eux tout seul ... sans compter le coût total d'un tel achat.

C'est là que l'adhésion à une association philatélique peut être utile car ces dernières disposent la plupart du temps de l'ensemble des catalogues disponibles ... et à jour.


  • La plupart des catalogues listent les timbres par pays ou groupes de pays. Mais il existe aussi des catalogues spécialisés par thème (les trains, les avions, les animaux, etc.)

  • Au début un catalogue basique - et donc peu onéreux - suffit pour classer les timbres. Ceux qui se lancent dans diverses recherches philatéliques acquièrent rapidement des catalogues de plus en plus spécialisés qui proposent, en plus des informations traditionnelles et les cotations sur les timbres, de vrais articles complémentaires à connotation encyclopédique.

  • Il existe aussi aujourd'hui, sur Internet, des catalogues "en ligne" qui permettent de classer et de gérer sa collection.

  • Il est parfois difficile de se procurer un catalogue spécialisé d'un pays éloigné ou disparu ... ce qui peut réduire les possibilités de développement d'une collection.

Catalogues de timbres


Catalogues de timbres … ils finissent par occuper beaucoup de place
Catalogue de timbre
Les catalogues fournissent, en plus des cotations, de plus en plus de renseignements
Catalogue spécialisé
Les catalogues spécialisés sont devenus de véritables encyclopédies






 POUR ALLER PLUS LOIN


Dès qu'un collectionneur approfondit sa pratique de la philatélie, il a besoin d'autres matériels et accessoires pour pouvoir l'aider dans ses recherches. Il complète alors son vade mecum de base, au fur et à mesure de ses besoins.



    Un odontomètre



Les timbres-poste ont, généralement, une dentelure qui peut être plus ou moins dense. Les catalogues fournissent une indication sur cette "densité de dents" en indiquant le nombre de dents sur une distance de 2 cm (un timbre dentelé 13 aura donc des dents plus fines qu'un timbre dentelé 11).

Dans certains cas le même timbre peut avoir été - lors de différents tirages successifs - dentelé différemment et donc être connu avec des dentelures différentes, ce qui, pour un philatéliste averti, peut être une source d'intérêt certaine.
Pour pouvoir connaître la densité de la dentelure d'un timbre on peut utiliser un petit ustensile adapté, appelé odontomètre, qui facilite grandement les choses.

Odontomètre


utilisation d'un odontomètre



Utilisation d'un odontomètre
Timbre Pont du Gard
Le timbre Pont du Gard est connu pour ses différentes dentelures


Odontomètre électronique
Il existe aujourd'hui des odontomètres électroniques qui indiquent directement la densité de dents d'un timbre placé dans un emplacement prévu à cet effet. Mais ce type d'accessoire n'est vraiment utile que pour les collectionneurs de pays où de nombreux timbres ont été réalisés avec des dentelures différentes.





    Un signoscope


Signoscope

Certains timbres-poste sont imprimés sur du papier contenant un filigrane de sécurité (afin de détecter les faux). Ce "motif" est plus ou moins apparent, surtout si l'on regarde le verso du timbre, mais dans certains cas il est pratiquement invisible.

Il existe un appareil électrique appelé signoscope qui permet, par utilisation d'une lumière rase spécifique, de mettre en évidence un filigrane.








Filigranes allemands


Cet appareil, relativement onéreux, n'est à acquérir que par des collectionneurs qui se spécialisent dans la collection de certains pays, tels l'Allemagne et la Grande Bretagne et ses colonies, où pratiquement tous les timbres jusqu'au milieu du XXème siècle ont été imprimés sur du papier filigrané.






Les différents filigranes utilisés en Allemagne jusqu'en 1945.
Certains timbres ont été imprimés avec 2 voire 3 filigranes différents






    Une lampe à U.V. (ou lampe de Wood)


Timbre avec barre fluorescente
Certains timbres-poste récents sont imprimés sur du papier comportant des barres fluorescentes, destinées à faciliter le tri automatique du courrier.
Ces barres fluorescentes sont parfois visibles sur le recto du timbre mais sont aussi parfois difficiles à distinguer voire invisibles.

Les collectionneurs spécialisés dans ce type de timbre ont à leur disposition un appareil spécifique qui diffuse une lumière spéciale "à rayons ultra-violet" qui met en évidence les barres phosphorescentes ou fluorescentes étalées sur les timbres.


Lampe à UV


Cet appareil est aussi utilisé pour détecter des défauts dans le papier du timbre (trous, plis, réparations, etc... ). Peu onéreux c'est donc un appareil qui devient rapidement indispensable à tout collectionneur.








    ... de la documentation


Ouvrages philatéliques spécialisés
Il est illusoire de vouloir se lancer dans la constitution d'une collection philatélique spécialisée sans consulter - ou détenir - différents ouvrages qui traitent du sujet.

Dans ce domaine il y a pléthore ... les philatélistes ayant souvent la passion de faire connaître les résultats de leurs recherches sous forme de fascicules ou d'ouvrages plus volumineux qu'ils mettent ensuite en vente par différents canaux.






En fait il y en a pour tous les goûts et tous les "niveaux" d'exigence.
  • Il y a d'abord les revues philatéliques que l'on peut se procurer dans toutes les librairies de France et d'ailleurs (Atout Timbres, Timbres Magazine, ... ). Ces revues proposent un panel d'articles qui peuvent intéresser le plus grand nombre, de l'amateur débutant au spécialiste en passant par tous les philatélistes curieux de découvrir de nouveaux horizons de recherche.
    Certaines de ces revues, comme l'Echo de la Timbrologie ou La Philatélie Française, ne sont disponibles que par abonnement.
  • Il y a ensuite, depuis peu, tous les sites internet qui proposent quantités d'informations diverses et variées, parfois très pointues, sur différents domaines de la philatélie.
  • Il y a aussi, ne l'oublions pas, les catalogues spécialisés qui sont dans de nombreux domaines de véritables encyclopédies sur des sujets particuliers.
  • Il y a enfin les centaines d'ouvrages rédigés au fil des années par des philatélistes devenus experts dans leurs domaines de recherche. Ces ouvrages, souvent à tirages limités, sont parfois difficiles à se procurer aujourd'hui mais on peut les trouver chez certains négociants ou au hasard des ventes sur offre ou dans des bourses multi-collections. On peut aussi les trouver dans les bibliothèques des associations qui, au fil des acquisitions sur des décennies, sont devenues bien achalandées voire de véritables cavernes d'Ali Baba.


Les principaux titres de la presse philatélique

Timbres magazine
L'Echo de la Timbrologie
Atout timbres
La Philatélie Française


Les philatélistes les plus aguerris en sont arrivés au point où leur "bibliothèque philatélique" personnelle finit par occuper plus de place que leurs albums de timbres proprement dits.








 Nos partenaires


La Poste    Logo Yvert et Tellier      








Mentions légales...
Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de préservation des données personnelles et le fait que nous utilisons dans certains cas des services additionnels permettant d’améliorer nos services (accès à YouTube, à Google Maps ou à Open Street Map). Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton "Mentions Légales".