Site compatible :  


Yvert et Tellier


 Recherche


    Une personne
          ( par son nom et/ou son prénom )

    Une association
          ( nom complet ou non, ou sigle )




 Accès rapides


Agenda de la FFAP

Revue de presse

Emissions de timbres



Accès aux groupements et associations via la carte de France



 TIMBRES NEUFS OU OBLITÉRÉS ? SEULS OU SUR LETTRES ?


Voilà bien le type de question que se pose toute personne qui souhaite s'initier à la collection des timbres-poste. Et sur ces sujets on a souvent dit tout et son contraire.
Faisons le point...



 TIMBRES NEUFS OU OBLITÉRÉS ?


timbre neuf
timbre neuf
timbre oblitéré
timbre oblitéré












  • Un timbre neuf est un timbre qui est dans l'état où il a été acheté dans un bureau de poste. Il n'a pas servi à affranchir un courrier. Il comporte donc, au verso, sa gomme d'origine et la figurine au recto n'a pas été marquée - d'une manière ou d'une autre - par une empreinte afin de valider son utilisation postale ... et empêcher sa réutilisation.
  • Un timbre oblitéré a eu un usage postal et sa figurine a donc été "maculée" par une empreinte postale (oblitération). Parallèlement il a perdu au verso sa gomme.

Il se pose alors la question de savoir s'il est préférable de collectionner les timbres neufs ou les timbres oblitérés.

La question mérite d'être posée et la réponse dépend en grande partie du type de collection que l'on souhaite faire : dans les faits ceux qui souhaitent surtout accumuler des timbres dans des albums (collection par pays ou par catégorie) privilégient les timbres neufs. D'autres types de collectionneurs sont plutôt intéréssés par les timbres obilitérés (le sujet prime sur la valeur du timbre).

Dans le cas d'une collection "en album" il est possible de n'accepter que des timbres neufs - mais la tendance actuelle est de privilégier les timbres "neufs sans charnière" - ou des timbres oblitérés (mais alors il faut que ces derniers soient de "beaux oblitérés"). Mais il faut alors éviter de mélanger, au sein d'un même album les timbres neufs et les timbres oblitérés.


      Quelques conseils supplémentaires


  • Aujourd'hui on privilégie les timbres "neufs sans charnière" et les timbres neufs "avec charnière" sont délaissés. C'est oublier que les anciens collectionneurs - jusque vers la moitié du XXème siècle voire plus tard - n'avaient pas d'autres possibilités que de stocker les timbres qu'ils achetaient dans leurs albums en les collant avec des charnières ... plus ou moins destructrices. Les timbres les plus anciens sont donc rarement "sans charnière" (ou alors ils n'ont jamais été stockés dans un album) et les éliminer d'emblée risque fort d'entrainer des "trous" dans une collection.

    Par ailleurs dans certains types de collection on se préoccupe plus de la figurine au verso du timbre que de son verso et de son éventuelle charnière. Dans ce cas un timbre avec charnière peut être très satisfaisant.

  • Certains timbres ont relativement rarement été utilisés pour un usage postal et sont par contre faciles à trouver en neuf. Une collection de "beaux oblitérés" complète se révèle être parfois difficile à réaliser ... c'est un challenge qu'il est possible de relever à moindre coût.


charnière
Les charnières collées au verso d'un timbre peuvent dégrader ce dernier. Les charnières récentes sont beaucoup moins destructrices.
belle oblitération
Un timbre bien oblitéré a une plus-value certaine
oblitération lourde
Une oblitération lourde dégrade le timbre-poste et apporte une moins-value certaine
oblitération vague
Les oblitérations mécaniques modernes, telles les "oblitérations vague" ne sont pas très appréciées non plus



 TIMBRES SEULS OU SUR LETTRES ?


Autre question fondamentale car elle peut orienter définitivement la "carrière" d'un collectionneur : Faut-il collectionner les timbres "seuls", quitte à les décoller des lettres ou autres documents postaux glanés ça et là, ou est-il préférable de les conserver sur leurs supports ?

Pendant de longues années - des décennies même - la question ne se posait même pas car seul le timbre-poste avait l'honneur d'être collectionné et étudié par les philatélistes. Mais aujourd'hui la philatélie s'est ouverte à d'autres manières de collectionner et la possession des documents postaux "complets" devient incontournable dans de nombreux cas.

L'étude des marques postales passe par celle de documents postaux entiers. Plus généralement toutes les études relevant de l'histoire postale ne peuvent être réalisées que sur la base de documents entiers.
Il en va de même pour les études thématiques, elles ne deviennent intéressantes que si elles mélangent harmonieusement timbres seuls, timbres sur document voire documents postaux connexes comme les cartes postales publicitaires, les entiers postaux, etc.

Donc, aujourd'hui, face à un document postal comportant un ou plusieurs timbres la question de savoir s'il faut le (ou les) décoller, ou s'il faut conserver le document dans son intégralité se pose avec acuité.

Si on est juste un collectionneur de timbres, la réponse sera : il faut décoller le timbre car lui seul peut rentrer dans ma collection. Si on est un philatéliste épris d'histoire postale ou de philatélie thématique on préfèrera conserver le document.


Bien réfléchir avant de se lancer dans le décollage des timbres : l'opération est destructrice et irréversible !!! Parfois on regrette des années plus tard d'avoir ainsi détruit des documents qui se révèlent être des témoins précieux de l'histoire postale.



timbre Cérès
Lettre ballon monté
Ce timbre Cérès a été émis dans les années 1870 ... un âge respectable qui n'empêche pas qu'il ne cote aujourd'hui que quelques euros.
Ce même timbre collé sur un pli est autrement coté : il faut dire qu'il s'agit d'un pli "ballon monté", c'est à dire un de ces plis qui a pu quitter Paris par ballon lors du Siège de 1870 !!! Le fait de détacher le timbre de la lettre aurait détruit irrémédiablement un document historique.




 Nos partenaires


La Poste    Logo Yvert et Tellier      








Mentions légales...
Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de préservation des données personnelles et le fait que nous utilisons dans certains cas des services additionnels permettant d’améliorer nos services (accès à YouTube, à Google Maps ou à Open Street Map). Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton "Mentions Légales".