Site compatible :  


Yvert et Tellier


 Recherche


    Une personne
          ( par son nom et/ou son prénom )

    Une association
          ( nom complet ou non, ou sigle )




 Accès rapides


Agenda de la FFAP

Revue de presse

Emissions de timbres



Accès aux groupements et associations via la carte de France

 COMMENT SE PROCURER DES TIMBRES-POSTE ET AUTRES DOCUMENTS ?


Le carré Marigny autrefois
Il y a de nombreuses façons de se procurer des timbres-poste et autres documents (enveloppes, cartes postales, etc...). Certaines sont gratuites et sympathiques, d'autres nécessitent plus de recherches ... et impliquent souvent un effort financier. Dans tous les cas, lorsqu'on est "mordu", les trouvailles réalisées à l'occasion de ces recherches sont autant d'occasion de susciter des montées d'adrénaline.
Se procurer de nouvelles pièces pour sa collection, c'est un plaisir à nul autre pareil ... qui participe grandement à l'attrait de la philatélie.


Le marché du timbre de Paris, dit "Carré Marigny", en plein air, a été créé en 1887 en bas des Champs Elysées. C'est un lieu cher aux philatélistes de toutes générations qui aiment glaner de nouvelles pièces au hasard de leurs pérégrinations entre les emplacements des différents marchands.





 POUR DÉBUTER ...


Lot d'enveloppes
Il est inutile d'investir énormément lorsqu'on débute. Cela évite quelques désillusions !!!. Vaut mieux se faire les dents en commençant petit et certains moyens pour obtenir des timbres ne demandent pas beaucoup d'effort ... et se révèlent assez ludiques.

  • On peut commencer par récolter toutes les enveloppes et cartes postales reçues à domicile. Si on a un emploi dans certaines entreprises ou administrations on peut parfois avoir accès au courrier reçu - parfois très volumineux - et récupérer ainsi les timbres ou les enveloppes.

  • On peut aussi fouiller les greniers et les vieilles armoires. Des trésors oubliés peuvent s'y cacher ...

  • Parfois, tout simplement, la collection débute en héritant de celle - souvent abandonnée - d'un parent.

  • Il n'est pas inutile non plus de prévenir son entourage que l'on collectionne les timbres. Certains proches seront heureux de vous approvisionner en timbres, enveloppes et cartes postales qu'ils ont reçu. Ou alors ils se feront un plaisir de vous envoyer du courrier lors de leurs voyages.



 LORSQUE CELA DEVIENT PLUS SÉRIEUX ...


Bien sûr, les moyens cités précédemment ont leurs limites ... vite atteintes. Lorsqu'on commence à savoir ce qu'on veut réellement collectionner on ne peut pas se contenter d'accroître sa collection en se fiant au hasard.

Plusieurs canaux sont à la disposition des collectionneurs pour qu'ils puissent obtenir les pièces qui leur manquent. Chaque canal étant plus ou moins adapté à un type de collection, mais un collectionneur peut s'approvisionner par plusieurs canaux complémentaires selon ses goûts.


    Acheter des timbres à La Poste :


Un bureau de poste
Le moyen le plus simple de se procurer des timbres-poste est de se rendre dans un bureau du réseau de La Poste (plus de 15 000 dans toute la France). Bien sûr on n'y trouvera que les timbres-poste du pays à l'état neuf et au fur et à mesure de leur émission. Mais pour une personne qui souhaite justement se lancer dans la collection des timbres français à l'état neuf, c'est le moyen le plus simple et sans surcoût par rapport à la valeur faciale du timbre.



  • Un bureau philatélique
    Malheureusement de nombreux bureaux de poste ne proposent aujourd'hui qu'un panel réduit des timbres réellement en vente. Pour se procurer les (nombreux) autres timbres émis par La Poste il faut se rendre dans un "Bureau Philatélique" qui propose un éventail nettement plus important de produits philatéliques. Il y en a près de 300 répartis dans toute la France.





  • abonnement philatélique
    Pour ceux qui ne peuvent se rendre facilement dans un bureau philatélique, il reste la solution de s'inscrire au "service d'abonnement" de La Poste... qui n'est plus accessible aujourd'hui que via Internet. Il permet de choisir l'abonnement aux nouvelles émissions qui correspond le mieux au type de collection que l'on souhaite.



  • Ponctuellement, il est aussi possible d'acquérir de nombreux produits philatéliques très variés directement via Internet, en se connectant au portail https://www.laposte.fr/toutsurletimbre.







    Adhérer à une association :


Une réunion philatélique
Un autre moyen pour se procurer des timbres et autres documents philatélique est de fréquenter une association philatélique.

Il en existe plusieurs centaines dans toute la France. Certaines sont "généralistes" et d'autres plus spécialisées. Elles accueillent des philatélistes confirmés mais aussi les débutants et les plus jeunes.



L'adhésion à un club est importante car le philatéliste - qu'il soit débutant ou confirmé - pourra y trouver, outre de nouveaux timbres, des conseils dans la pratique de sa passion :
  • De nouvelles pistes pour trouver les pièces qu'il recherche.
  • Des conseils pour collectionner ou présenter ses collections.
  • ... et bien sûr il pourra échanger en toute simplicité avec les autres membres du club.

La plupart des associations proposent en outre des services spécifiques qui peuvent aider les philatélistes dans leur recherche de nouveaux timbres :

  • Un service de "nouveautés" qui se charge des relations avec La Poste et éventuellement d'autres administrations postales pour récupérer des timbres neufs difficiles à se procurer par ailleurs.

  • Un service de "circulations" qui organise les échanges de carnets de circulations entre les membres de l'association qui le souhaitent afin qu'ils puissent y trouver des timbres manquants.

carnets de circulation
carnets de circulation
Les carnets de circulation sont confectionnés par certains adhérents "vendeurs". Ils contiennent des timbres dûment référencés et proposés à des prix fixes. Les carnets circulent entre les différents adhérents de l'association "acheteurs". Ceux-ci y prélèvent les timbres qu'ils souhaitent et règlent ensuite la facture via le trésorier de l'association.






    Acheter des timbres chez un négociant :


Un négociant de timbres-poste
Autre moyen privilégié pour acquérir des timbres : se rendre chez un négociant spécialisé.

Il en existe de nombreux dans les grandes villes - même si la plupart sont installés à Paris - et certains n'hésitent pas à se déplacer pour participer à diverses manifestations (expositions philatéliques locale ou nationales, bourses multicolllections, salons divers, ...) pour se rapprocher de leur clientèle.



  • Un bureau philatélique
    L'avantage de fréquenter les négociants c'est qu'on y trouve de tout : des timbres neufs et oblitérés - bien sûr - potentiellement de tous pays et de toutes époques - mais aussi des plis et enveloppes provenant de partout, des vieux lots de timbres, en vrac ou sur pages d'album, des cartes postales, ....tout, absolument tout, de la pochette de 100 timbres, généraliste ou thématique, jusqu'au document le plus rare qu'un philatéliste passionné recherche depuis des années.



  • Un négociant peut être un conseiller pour un philatéliste qui s'est spécialisé sur un sujet ou un domaine donné.
    Grâce à son réseau il peut aussi être un "apporteur" de documents rares.

  • La plupart des négociants disposent aujourd'hui d'un site internet personnel où ils proposent leurs produits, soit en vente nette (timbres et documents proposés à prix fixes) ou en vente sur offres (produits proposés aux enchères).

    Ils sont aussi présents sur les principaux sites internet de vente spécialisés.

boites contenant des documents philatéliques
Quel philatéliste n'a pas frissonné en passant des heures à fouiller fébrilement dans les multiples "boites" alignées sur les comptoirs des négociants pour y trouver le "mouton à 5 pattes".




 POUR LES MORDUS ...


Lorsqu'on devient un philatéliste passionné - et quel que soit le type de collection que l'on privilégie - le besoin se fait sentir d'utiliser des moyens encore plus spécifiques pour obtenir des timbres ou autres documents difficiles à se procurer par les moyens plus traditionnels.

En général quand un philatéliste est arrivé à ce niveau il a suivi une évolution qui a eu pour double effet de, à la fois, rétrécir le champ des objets à rechercher (le philatéliste s'est spécialisé) et à élargir le champ de recherche : les ressources du club de timbres ou du négociant voisin sont rapidement épuisées ... il faut chercher ailleurs, de par le monde si nécessaire.


    Éplucher les petites annonces :


En parcourant les petites annonces qui paraissent dans la plupart des revues philatéliques on peut repérer des propositions originales qui permettent de faire avancer ses propres collections.


    Se constituer un réseau de correspondants :


Un bon moyen de trouver des timbres difficiles à obtenir par ailleurs - en particulier lorsqu'on collectionne ou étudie des timbres de pays étrangers - et de se constituer un réseau de correspondants dans les pays ciblés.

Bien sûr ce réseau ne se constitue pas en un jour et d'un simple coup de baguette magique. Il faut de plus l'entretenir et penser à assurer le "retour" (il faut fournir le plus souvent en retour des timbres ou documents français).

Un tel réseau démarre en répondant parfois à une petite annonce. Il peut aussi s'ébaucher en fréquentant les grands événements philatéliques qui attirent des philatélistes venus des horizons les plus variés. Parfois on peut être inclus par cooptation dans un réseau de philatélistes spécialisés.


    Les sites internet :


Des sites ayant pour objet la philatélie se sont multipliés ces dernières années. Ils multiplient à l'infini les moyens de se procurer les timbres ou autres documents recherchés.

Il y a en fait plusieurs types de sites :

  • Il y a les sites spécialisés - tenus par des philatélistes passionnés - qui fournissent des tas de renseignements sur des sujets plus ou moins pointus. Ils sont pléthore et il serait fastidieux d'en tenir une liste exhaustive mais en entrant des mots clés judicieusement choisi dans un moteur de recherche ("tarifs postaux", "aérophilatélie", etc.) on arrive rapidement à les retrouver.

    Penser à constituer et à maintenir la liste de ses sites favoris (de nouveaux sont créés en permanence et, hélas, certains disparaissent rapidement).


  • Il y a les sites qui ne sont en fait que les vitrines sur internet des négociants de timbres "physiques" qui tendent parfois à réduire leur activité voire à disparaître.

  • Il y a les sites, de plus en plus nombreux, de ventes sur offres. Certains sont prestigieux et proposent de véritables trésors, d'autres sont plus confidentiels ou spécialisés. Il y en a bien sûr dans tous les pays ce qui rend certains difficiles à découvrir.

  • Il y a enfin les sites de ventes - le plus souvent aux enchères - alimentés par d'autres philatélistes ou par des professionnels.

    Les plus connus de ces sites sont, en France, Delcampe et eBay. Mais il en existe de nombreux autres.

    Ces sites permettent de se procurer des timbres provenant du monde entier, parfois très difficiles à trouver (à défaut d'être des raretés en termes financiers). Ils permettent aussi de se débarrasser des timbres et documents en double ou devenus inutiles.
    Mais le fait de se positionner sur de tels site en tant que vendeur est fastidieux, impose une organisation sans faille et est soumis à quelques limitations réglementaires... y réfléchir avant de se lancer.


Le site Delcampe
Le site Delcampe, situé en Belgique, est devenu en quelques années le site préféré des philatélistes de tous types qui passeront des heures à y effectuer des recherches pour trouver les objets qu'ils désirent.
Il propose en permanence des dizaines de millions de "lots" de timbres (un lot peut correspondre à un timbre unique ... ou a un gros carton contenant plusieurs albums à explorer) et encore plus de cartes postales.
Il propose aussi d'autres types d'objets de collection dont des "vieux papiers" qui peuvent entrer aisément dans des collections de type "Classe ouverte".


 Nos partenaires


La Poste    Logo Yvert et Tellier      








Mentions légales...
Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de préservation des données personnelles et le fait que nous utilisons dans certains cas des services additionnels permettant d’améliorer nos services (accès à YouTube, à Google Maps ou à Open Street Map). Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton "Mentions Légales".